Depuis janvier 2015, Kalotem offre des services conseils aux entrepreneurs et tous les acteurs qui gravitent autour de ceux-ci. La force de Kalotem réside dans son expérience solide et diversifiée dans le transfert technologique et dans l’innovation. Kalotem ainsi évalue et positionne adéquatement les technologies pour qu’elles aient les meilleures chances de succès.

C’est à la lumière de l’expérience passée en  financement des PME, effectuée par madame Lisa Boucher, co-fondatrice et promotrice de l’entreprise Kalotem, qui avec son flair innée et son expérience d’entreprenariat, a su reconnaitre la nécessité pour ce service et qui a mise en place la structure et la stratégie d’affaires.

Afin d’évaluer les actifs incorporels (tels que la PI et le savoir-faire) des compagnies, elle s’est joint à l’expertise scientifique et à bâtit l’entreprise autour de l’expérience et la certification en transfert technologique du co-fondateur et promoteur, Dr. Cliff Pavlovic.


Vous êtes-vous déjà demandé ce que notre nom veut dire ? Voici un peu d’histoire derrière les origines du nom d’entreprise.

Ka-Lo(te)-Tem

Ka : Le Ka était le concept égyptien de l’essence vitale.

Le micocoulier de Provence (« Lote tree » en anglais) : Celtis australis est censé avoir été le lotus des anciens, dont le fruit est décrit comme doux, agréable et sain par Herodotus, Dioscorides, et Theophrastus.

Lote réfère aussi à l’arbre de Sidra : « L’arbre de Sidra, qui grandit dans les environnements les plus durs, a été un symbole de persévérance et de nourriture à travers le monde arabe. Avec ses racines implantées dans le sol de la terre et ses branches allant vers la perfection, il est un symbole de la solidarité et de la détermination, il nous rappelle que les buts sur cette terre ne sont pas incompatibles avec les buts de l’esprit. »

Atoum ou Toum (aussi écrit comme Tem), est un dieu de la mythologie égyptienne. Le nom d’Atoum est est dérivé du mot tem qui signifie accomplir ou finir. Il est donc considéré comme le finisseur du monde, qu’il retourne au chaos aquatique à la fin du cycle créateur. En tant que créateur, il était considéré comme la substance fondamentale du monde, avec toutes les choses étant son ka.

Il y a aussi une référence implicite à Aton (« Aten » en anglais), le disque du Soleil dans la mythologie égyptienne antique.